eFarmz

Blog

Du poulet à toutes les sauces

Poulet croustillant aux tomates douces, brochettes de poulet accompagnées de salade de concombre & tzatziki, poulet à l’italienne … La liste est bien trop longue pour énumérer tous les délicieux petits plats à base de poulet qu’on vous propose dans nos box repas eFarmz.

 

Pour que vous puissiez déguster ces petites pépites, c’est tout un procédé bien rodé : Cyrielle, notre responsable produits, imagine les recettes qui vous feront le plus plaisir. Il faut ensuite vérifier auprès de nos producteurs partenaires qu’ils disposent des ingrédients nécessaires ET en quantité suffisante. Pour reprendre l’exemple du « Poulet croustillant aux tomates douces »,  il faut  s’assurer que nos agriculteurs auront bien des tomates mûres dans leurs champs et que les fermiers auront assez de poulet pour tous vous régaler. 

Afin de garantir la qualité de nos volailles, nous travaillons exclusivement avec des éleveurs en appellation bio ou fermier, qui respectent un cahier des charges strict. Dans ces petites exploitations paysannes, les troupeaux sont de taille limitée. Effectivement, pour garantir le respect du bien-être animal, la réglementation bio européenne encadre notamment le nombre de bêtes, proportionnellement à la taille de l’exploitation fermière. La surface disponible pour chaque animal doit lui permettre de se tenir debout naturellement, de pouvoir se coucher et se tourner facilement, de battre des ailes, de faire sa toilette ect. 

Et si leurs troupeaux sont plus réduits, les fermiers ont aussi davantage de temps pour apporter les soins nécessaires à la santé et au bien-être de leurs bêtes. Cela peut paraître simple et évident, mais aujourd’hui la majorité des animaux issus d’élevages “conventionnels” 1 ne grandissent malheureusement pas dans ces conditions…

Autant que possible, les volailles bio sont aussi issues de races rustiques, ayant une croissance lente. Le recours aux hormones de croissance et l’usage préventif de traitements médicamenteux est interdit, afin que chaque bête puisse grandir naturellement. Un poulet bio doit avoir vécu au moins 81 jours avant d’être abattu, contre environ 35 jours pour les volailles non bio 2.

Durant les 3 mois de leur vie, les poulets bio doivent aussi pouvoir passer leurs journées à l’extérieur et gambader au grand air. Les produits OGM sont bannis de leur alimentation, qui doit être composée de produits naturels et bio, et dont au moins 30% doit provenir de la région dans laquelle les bêtes grandissent.

 

Vous l’aurez donc compris, l’élevage de poulet bio est plein de contraintes. Mais nous sommes ce que nous mangeons, et ces contraintes sont autant de gages de la qualité nutritionnelle et du goût authentique du produit fini !

Concrètement, la nécessité d’une surface d’élevage et d’un délai de croissance minimal pour les poulets bio restreint le nombre de volailles (et donc des blancs de poulet) disponibles à l'achat sur le marché belge du bio. Ca, c’est un vrai challenge pour Cyrielle lorsqu'elle prépare les menus d’eFarmz. 

 

En réponse à ces défis organisationnels, mais aussi dans le cadre d’une réflexion éthique et environnementale plus globale que nous avons menée avec nos producteurs partenaires, nous avons décidé de diversifier notre offre de plats à base de volaille.  Il nous semble primordial que toutes les parties comestibles des poulets puissent être consommées, plutôt qu’elles soient jetées et viennent grossir les chiffres du gaspillage alimentaire 3Ainsi, certains de nos plats sont à base de pilons, d’autres sont composés d’ailes, et pour les plats à base de blancs, il peut arriver que ces morceaux soient remplacés par des hauts de cuisse, à la requête de nos producteurs qui ne savent pas nous livrer des quantités de blanc suffisantes par rapport à la demande de nos clients. Mais pas d’inquiètude, les propriétés nutritionnelles et gustatives de ces deux pièces de volailles sont similaires et bien souvent, les hauts de cuisse sont même plus tendres que le blanc !

Et puis, quoi de mieux que de varier son alimentation pour découvrir de nouvelles saveurs et faire voyager nos papilles ?  

 

1. Aujourd’hui, c’est le système d’élevage dominant. Il est caractérisé par l’emploi de semences améliorées, d’engrais de synthèses et de pesticides pour les fourrages qui servent d’alimentation et litière au bétail. Les races élevées sont sélectionnées spécifiquement et la commercialisation de la production se fait à grande échelle.
2. Rapport de la cellule d’information agriculture “l’élevage des poulets de chair en Wallonie”, p7 http://www.celagri.be/wp-content/uploads/2020/05/CELAGRI_Dossier_Elevage-de-poulets-de-chair_avril2020.pdf
3. La Belgique est le 2e pays européen qui gaspille le plus avec en moyenne 345kg de nourriture par habitant et par an, soit environ 1kg de nourriture par jour. https://www.lecho.be/entreprises/grande-distribution/sortir-la-belgique-du-club-des-champions-du-gaspillage-alimentaire/10278787.html

Partager
eFarmz

Vous n’avez pas encore de produit dans votre panier

eFarmz

Nous avons besoin de votre code postal

Identifiez-vous
Mot de passe oublié ?
Ou
Se connecter avec Facebook Se connecter avec Google